Christophe Florian – Le Peuple du bitume

15.04.2016

 — 30.04.2016

Le thème de ce travail-concept est né durant l’année 2015 à la faveur d’une excursion photographique en ville. L’artiste est sorti avec l’intention de saisir des images minimalistes, des motifs simples, sobres et graphiques. En observant tout ce monde urbain vibrant avec frénésie autour de lui, a-t-il été pris de vertige au point de diriger son regard vers le sol ?
C’est au raz du pavé qu’il découvre l’empreinte de cette agitation sous la forme de traces abandonnées par l’homme pressé ou formées par la machine de chantier. Christophe Florian y discerne là un formidable gisement pour exprimer ce qu’est aussi la ville en suivant ses acteurs à la trace. Humains et engins marquent le sol de leur passage. Ce sont de multiples signatures, une mosaïque de motifs.
Le photographe apprécie cette diversité : traces usées, gravées, burinées… qui donnent vie à l’asphalte. Piétons et engins écrivent en quelque sorte l’histoire de la ville qu’il arpente. Un univers à part, secret, que le commun des mortels foule sans véritablement lui prêter attention. Christophe en révèle la richesse sur sa carte numérique.
Un impressionnant éventail de textures, de superpositions de couches successives, de formes s’entremêlent dans une joyeuse anarchie. Cet univers se métamorphose continuellement. Des pas s’ajoutent au pas, des pneus aux pneus, créant une dynamique qui bouscule presque quotidiennement ces œuvres éphémères. L’artiste saisit avec précision et sous un angle original le peuple du bitume, celui qui raconte la vie d’une ville au XXIe siècle.