Dessins, sculptures et estampes

Cédric Magnin

24.11.2012

 — 15.12.2012

Enfant de La Chaux-de-Fonds, Cédric Magnin est un des membres fondateurs du Kâ, «pépinière artistique underground» qui est à l’origine du Bikini Test. Si vous avez connu ce lieu mythique avant son incendie, vous aurez remarqué l’univers trash et décalé qui émanait de ses décors. Hé bien, Cédric Magnin faisait partie de la brochette d’artistes et il avait même enfanté une des pièces les plus remarquée sortie tout droit de l’enfer; le bar

Dix ans après la nouvelle mue de Bikini test, c’est au tour de Cédric Magnin de renaître de ses cendres; l’artiste, qui a toujours travaillé sur les tourments de l’être humain et qui se nommait être lui-même un homme en révolte intégrale est aujourd’hui apaisé. Son questionnement aujourd’hui est pointu : à contrario des souffrances qui selon lui réunissaient l’humanité, il se demande aujourd’hui si ce facteur liant peut être la beauté de la vie?

Toujours dans un univers onirico-grinçant, Cédric Magnin se livre à nous ; car sa démarche est toute personnelle, son art lui permet d’entrer en dialogue avec son inconscient pour en faire ressurgir des autoportraits grinçants. Une démarche qui le dessert dans un premier temps car à trop projeter ses émotions dans ses œuvres, il se voit, n’obtient pas la reconnaissance espérée… et est au bord de la folie. On devient ce que l’on fait me glisse-t-il. S’ensuit une quête d’identité qui se manifeste par une envie d’apaisement personnel. On sent son œuvre sensible ; des visages à yeux fermés qui se concentrent sur leur être, peut-être trop fermés à l’extérieur. Celui-ci fait-il peur ? D’autres semblent avoir émergé d’univers parallèles: des esprits de l’au-delà, quelques monstres, profondément humains dans l’apparence. Mais l’autoportrait ne signifie pas selon lui « de se regarder le nombril en toute suffisance mais bien d’accéder au général (comprendre ne serait-ce qu’une infime partie des mécanismes qui gèrent les interactions que nous créons avec nos congénères, avec la matière, la vie et l’univers) à travers le particulier, seul domaine qui est en permanence à ma disposition.»

Le processus du travail de Cédric Magnin est en même temps intime, intense et polyvalent; son approche relève davantage d’un dialogue qu’il instaure avec la matière que d’une attitude formelle.  Ses techniques mixtes toutes personnelles se reconnaissent dans le dessin, la sculpture et les estampes : chez lui, le moteur de la création et l’énergie qui l’alimente apparaissent quand il a une idée qu’il n’a jamais vu réalisé ailleurs. Il est lui-même sans attente, et crée en toute spontanéité, c’est probablement pourquoi son travail est si véridique et dévoile une beauté non-conventionelle ; À nous de voir si ses séries enflammeront notre curiosité ou feront ressurgir nos vieux démons. La Chasse aux sorcières est ouverte.

Son œuvre, qui aurait pu être exposé au musée de l’art Brut, sera dévoilée à la galerie de la Locomotive de La Chaux-de-Fonds dès le 23 novembre 2012. Venez!