Flora Gjinovci Buberle

13.03.2010

 — 03.04.2010

Lorsque l’enfant était enfant, les pommes et le pain lui suffisaient comme nourriture, et c’est toujours ainsi.

Lorsque l’enfant était enfant, les baies tombaient dans sa main, comme seules tombent les baies, et c’est toujours ainsi.

Les noix fraîches lui irritaient la langue, et c’est toujours ainsi.

Au sommet de chaque montagne, il avait le désir d’une montagne encore plus haute.
Et dans chaque ville, le désir d’une ville encore plus grande, et c’est toujours ainsi.

Au sommet de l’arbre, ils tendaient les mains vers les cerises avec la même volupté qu’aujourd’hui.

Un inconnu l’intimidait, et c’est toujours ainsi.

Il attendait la première neige, et toujours il l’attendra.

Lorsque l’enfant était enfant, il a lancé un bâton contre un arbre comme un javelot, et il vibre toujours.

Extrait tiré du film Les Ailes du Désir, de Wim Wenders (1987)