Marie reber – Don’t Smile Normal

13.11.2015

 — 21.11.2015

L’installation «Don’t smile, normal» nous introduit dans l’univers de la décharge municipale de Maputo, la capitale du Mozambique.
S’il s’agit d’une proposition de portrait, le dispositif porte en deuxième lecture l’ambition d’une réflexion sur l’acte de représentation en lui-même. L’opération de mise en scène est partiellement dévoilée, évoquant des questions liées au processus de création d’images et notamment la part d’artifice qui lui est intrinsèque. En résonance à la démarche ethnographique, l’auteure s’inclut dans le discours, menant une réflexion autocritique sur sa propre posture ainsi que sur l’objectivité de son regard.
L’usage de codes rappelant ceux de la peinture classique évoque le réseau de filtres culturels avec lequel nous appréhendons le monde pour le normaliser.
Observer l’autre comporte toujours une part plus ou moins conséquente d’intrusion dans son intimité. Le montrer transmet le point de vue de l’observateur avec tout ce que cela comporte de directif.
Ainsi, une ambiguïté s’installe sur celui – sujet du portrait ou spectateur – à qui s’adresse l’injonction «don’t smile, normal».