Nancy Babich

Ein Besuch mit Nancy Babich

26.01.2008

 — 23.02.2008

Il y a toujours de la place pour le rêve : potlatch diraient les situationnistes ! Ici, un désir : une capsule intersticielle de respiration, un blog mis en perspective dans un espace réel, la galerie. Un désir encore : une bulle, une sphère, une brèche, une faille, une cellule, un interstice, un trou.
Des idées de Vaneigem, nous pouvons citer les constats de la prééminence de la valeur d'échange sur la valeur d'usage, des rapports humains vidés de leur substance, de l'impossibilité de l'accomplissement des subjectivités, de la liberté dérisoire de se positionner face aux idéologies et de l'aliénation dans la production, complémentaire de l'aliénation dans la consommation. Ici, il s'agit de créer un espace capable de réhabiliter la valeur d'usage dans nos relations aux CULT-ures.
Il s'agit également de l'intime, du repos dans le domaine public _ à deux, trois... ou seul. De réduire le "clinique" en revitalisant l'"habitus" : tout peut être touché, saisi, laissé, manipulé, com-pris, nous pouvons y aller ou pas, s'installer, parler, fumer, ne rien faire...
Ceci est un salon de curiosités, un juke-box mis en perspective dans un lieu (loco), une plate-forme de débat, un espace de passage, d'arrêt, une u-topie_
"L'outil dans la production, le choix conditionné dans la consommation deviennent les supports du mensonge, les médiations qui, incitant l'homme producteur et consommateur à agir illusoirement dans une passivité réelle le transforment en être essentiellement dépendant." Raoul Vaneigem